PrÉsentation de la course de l'ekiden

ekiden-de-touraine-les-filles-de-l-asptt

Origine de l’EKIDEN 

C’est une épreuve d’athlétisme sur route, sous forme de relais, par équipes de 6 coureurs. La distance à parcourir est celle d’un marathon : 42.195 km. Le mot EKIDEN, formé de 2 kanjis (ou caractères) signifiant « gare » et « transmettre », a été créé par le poète japonais Toki Zemmaro (1885-1980) alors chef de bureau du quotidien de presse initiateur de cette première course-relais.  Le concept apparaît au Japon au XVIème siècle : à cette époque, des messagers à pieds parcouraient la route du Tokaido pour rallier différents « relais de poste » répartis le long du trajet. C’est en s’inspirant de cette méthode de déplacement que fut organisé en 1917 le premier EKIDEN : les participants devaient alors parcourir, sous forme de relais, 508 km en 3 jours séparant Kyoto, l’ancienne capitale nippone, à la nouvelle Tokyo avec transmission au moment du relais du « tasuki » (écharpe en tissu) au coureur suivant.

Aujourd’hui L’application du concept s’effectue sur une distance de 42.195 km. Une autre façon de courir le marathon est donc proposée, avec l’Ekiden pour permettre de parcourir la distance « mythique » par une épreuve en relais, montrant l’intérêt des participants pour la course d’équipe et infirmant l’idée reçue que le coureur sur route soit, avant tout, un solitaire. Une équipe se compose de 6 relayeurs qui ont chacun une distance imposée à parcourir, suivant un ordre précis : 5 km, 10 km, 5 km, 10 km, 5 km et 7.195 km. 

Histoire de l’ « Ekiden de Touraine by ASPTT TOURS » 

L’ « Ekiden de Touraine », créé en 2004 par l’ASPTT TOURS sur la commune de Ballan-Miré, est devenue l’une des courses majeures en Indre-et-Loire, dont la renommée dépasse la Région Centre-Val de Loire. Son succès incontestable et  grandissant s’est concrétisé, en 2009 et 2012, par l’organisation des championnats de France d’Ekiden. En 2019, ce sont 300 équipes qui ont pris part à cette compétition. En 2020, elle intègre le Top 5 des Ekiden nationaux et est inscrite au « National Série Ekiden » créé par la Fédération Française d’Athlétisme. Une compétition qui bouge.